Parc national de Garajonay à la Gomera pour une vraie communion avec la nature

Gomera possède de nombreuses richesses touristiques dont le parc national de Garajonay pour des vacances en pleine nature mais aussi pour découvrir des éléments de la culture locale.

Parc national de Garajonay : quand la forêt vous plonge dans un décor fantastique

Le parc national de Garajonay vous réserve de belles surprises, c’est le moins qu’on puisse dire. La forêt du parc ressemble à un décor de film de science fiction ou d’un film fantastique. Dans ce parc qui occupe en grande majorité le centre de l’île et couvre un peu moins de 4000 hectares, près de 70% est couvert par une forêt humide, du type laurisylve. La particularité de cette forêt, et c’est qui la rend aussi particulière, c’est la présence de cette brume quasi-permanente, donnant un tout autre visage à la forêt. Ce parc se trouve également être le refuge de nombreuses espèces endémiques, fauniques autant que floristiques. Si vous n’aimez pas les reptiles, soyez sur vos gardes car vous risquez d’en rencontrer. Dans le parc, les itinéraires sont clairement indiqués par des panneaux.

Parc national de Garajonay : découvrez également la culture locale

Le parc national de Garajonay dispose d’un centre d’accueil d’où vous pourriez effectuer les réservations pour une visite guidée. C’est également dans le centre que vous pouvez vous procurer des documents sur la forêt et les différents attraits du parc. Le centre des visiteurs abrite par ailleurs un musée ethnographique et propose des projections sur certains aspects de la culture et traditions locales en particulier sur le Silbo ou le langage sifflé des gomeros. Les projections permettent également d’en apprendre un peu plus sur l’utilité des bâtons de berger ou de connaitre les secrets de fabrication de miel de palme. Et si vous voulez avoir une vue panoramique sur le parc, rendez-vous sur l’un des nombreux belvédères.

Parc national de Garajonay : question d’hébergement et de restauration

Question confort, tout a été prévu dans le parc : des stations de repos, des aires de loisir, des points de ravitaillement en eau, etc. Par ailleurs, question hébergement, plusieurs enseignes se trouvent à proximité du parc et tant qu’à faire, pourquoi ne pas choisir les hébergements écotouristiques pour que le séjour soit « nature » jusqu’au bout. L’Ecotourismo Gomera propose par exemple des gîtes ruraux confortables avec des maisons qui s’intègrent parfaitement à l’atmosphère du parc. Situées à La Palmita et Las Rosas, les dizaines de maisons proposées par cette enseigne peuvent accueillir entre 3 à 6 personnes, les tarifs allant de 45 à 85 €. Pour se requinquer, le Juego de Bolas fait partie des meilleures tables pour deux raisons : il est idéalement situé aux abords du centre d’accueil du parc et surtout, il sert les spécialités de l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *