Litiges avec une agence de voyage : ce qu’il faut faire

En cas de problèmes comment réclamer et faire valoir ses droits auprès d’un voyagiste ?

Avant toute démarche il est conseillé de rentrer en contact avec votre correspondant local de l’agence de voyage. Ce dernier sert de relais en cas de problème dans le pays d’accueil.

Votre contact local va tenter dans un premier temps de régler le problème de façon amiable en proposant un autre hôtels si vous juger que le premier ne correspond pas à ce qui était prévu ou si les choses se passent mal avec l’hôtelier.

Par contre dès votre retour, adressez à votre agence une lettre recommandée avec accusé de réception décrivant de façon précise les faits que vous jugez non conforme à ce qui était à l’origine prévu dans votre contrat de voyage. Vous justifierez vos doléances par des photos, témoignages et par tout procédés permettant d’apporter la démonstration du bien fondé de vos réclamations.

Vous devrez par ailleurs évaluer vous-même le préjudice moral et/ou matériel en comptabilisant le nombre de jours de vacances gâchées par rapport au prix et à la durée du séjour. Ce principe et mode d’évaluation du préjudice sont celui actuellement utilisé par les tribunaux dans leur réquisitoire.

Ainsi, pour deux journées perdues dans le cadre d’un voyage de 10 jours s’élevant à l’origine à 2800€ donnera droit à une indemnisation de 560€ ((2 /10)X 2800 = 560).

Autre solution en cas de litige, faire intervenir la Commission paritaire des litiges de voyages compétente pour agir si le voyagiste possède son siège social en Ile de France.

Cette commission créée par la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, est composée à parts égales de représentants des consommateurs et de représentants d’agences de voyage. Elle est chargée de trouver des solutions équitables pour chacune des parties en conflit.

Sachez néanmoins que vous devez obligatoirement passer par le biais du Syndicat national des agents de voyages ou d’une association de consommateurs pour pouvoir saisir la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes pour un litige qui vous oppose à votre voyagiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *