Les geysers volcaniques du Tatio

Voici une découverte que je n’aurai jamais imaginé avant de venir au Chili ; les Geysers volcaniques du Tatio et leurs impressionnantes fumeroles.
Pour les voir, il faut aller tout en haut d’un volcan situé à 95km de San Pedro. Le spectacle se passe dans le cratère même, à près de 4500m d’altitude !! Et comme c’est tôt le matin qu’il est le plus impressionnant, nous avons grimpé là-haut (en mini-bus) à 5h du matin, pour y arriver vers 7h.

Le soleil n’est pas encore levé à l’arrivée, et en août, il fait donc… -12°C !! J’ai mal aux pieds et surtout aux doigts, il faut bien les sortir des poches pour prendre des photos de ces fumeroles bleutées..

Au pied de chacune de ces fumeroles se trouvent les geysers, une petite source bouillonnante qui sort de la terre comme une petite fontaine. Cette eau provient de l’intérieur du cratère, et ressort à la surface à 80°C ! Le choc thermique donne naissance aux grandes, voire très grandes fumeroles…

Tous les geysers sont entourés d’un petit marquage de sécurité ; il y a déjà eu ici plusieurs accidents mortels ; Mal informés ou trop imprudents, certains touristes on fini par tomber dans une des sources d’eau bouillante..

Le soleil se lève enfin, et nous réchauffe (un peu). Comme nous sommes dans une excursion de groupe, nous avons droit au petit déjeuner ; placés quelques minutes dans une des fontaines, les packs de lait et bouteilles d’eau sont presque bouillants, de quoi se réchauffer.. Ou même de se faire cuire un œuf dur!

On reprend ensuite la voiture pour aller un peu plus loin vers un autre site de Geysers. Car ce n’est pas fini ! Il y a sur ce site un grand bassin d’eau chaude, alimenté par quelques sources d’eau du cratère. L’eau est entre 30 et 40°… et OUI, nous avions mis nos maillots de bain sous tous nos blousons !!
Vous l’imaginez, il est assez difficile de se débarrasser de ses gants, pantalons et pulls quand il fait encore -10°C.. et très étrange de se retrouver d’un coup dans une eau fumante, tout cela dans une fumée volcanique ! le pied !

Si on s’approche tout près de la source, l’eau est si chaude qu’on pourrait s’y brûler ! Si on s’éloigne un peu elle est de nouveau moins chaude, voire très tiède.. Enfin, c’est le moment de sortir de l’eau mouillés pour se rhabiller en catastrophe.. un moment plutôt critique !
Car l’excursion n’est toujours pas finie, on commence ensuite à descendre et à retrouver des paysages de montagne, l’altiplano. Près du geyser blanc, nous pouvons nous promener dans une grande plaine colorée ou serpente une rivière… d’eau chaude ! C’est un spectacle ahurissant ; l’eau fume au milieu de plantes encore recouvertes de neige, au beau milieu d’un sol rocailleux recouvert de plantes jaunes…
Et en bonus, on peut aussi croiser quelques vicuñas et de très près ! C’est une sorte de lama sauvage qui vit dans ces hauteurs..

*

Enfin, avant de redescendre à San Pedro, on marque un dernier arrêt dans un tout petit hameau qui n’est habité qu’en été. Les ruines d’une cité indienne sont encore là, sur le passage des visiteurs. Les voir de près n’est pas facile ; à 4500m d’altitude, on est littéralement à bout de souffle dès qu’il s’agit de monter le plus petit escalier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *